Pourquoi Neodia soutient Entrepreneurs du Monde

Green Republic a interviewé le directeur général de Neodia, Raphaël Richard qui partage sa vision du rôle des entreprises dans la société civile et les raisons que l'on conduite à reconduire son soutien à l'association Entrepreneur du Monde d'année en année.

Green Republic: quel regard portez-vous sur les débats autour des entreprises de mission

Le gouvernement pousse en faveur de la création d'un statut d'entreprise de mission et des économistes et politiques à la vue courte tentent de bloquer le projet. Cela me sidère.

Je pense que nous devrions aller beaucoup plus loin. Je crois qu'il faudrait faire rentrer dans la constitution, une obligation pour le pays de non seulement protéger l'environnement, comme cela va peut-être arriver, mais aussi de léguer un patrimoine financier, immobilier, écologique et éducatif supérieur à celui que nous avons reçu de nos ascendants.

Au lieu de cela, nous faisons l'inverse: nous consommons plus que la planète ne peut produire chaque année, il y aura deux fois moins d'espèces que celles qui existaient lorsque nous sommes nés, nous allons léguer une dette colossale alors que nous avons reçus un pays exempt de dette, l'état solde son patrimoine immobilier au lieu de le renforcer.

C'est pourquoi je pense qu'il faudrait inscrire dans la constitution que la société devrait faire fructifier son patrimoine financier, rembourser toutes ses dettes et même constituer un fond mobilisable en cas de grave crise, transmettre plus de savoir que nous n'en avons reçu et créer un système éducatif plus efficace que celui qui nous as a formé.

Tout cela est un véritable projet politique qui dépasse largement ce que peut prétendre un entrepreneur comme moi.

Donc, plutôt que de regretter de ne pouvoir porter ce projet, je m'investis de deux façons.

D'une part, j'effectue un travail de labourd en partageant mes idées. 

D'autre part, je réalise des dons à des associations qui me semblent aller dans le bon sens.

C'est le cas de l'association Entrepreneur du Monde qui participent à la création de structures de micro-crédit dans les pays en développement.

Le micro-crédit est l'une des formes d'aide au développement qui me parait la plus efficace, qui illustre bien le dicton "Donne à manger à un homme il mangera une fois. Apprends lui à pêcher, il n'aura plus jamais faim". Le micro-crédit consiste à accorder des prêts à des petits entrepreneurs ou commerçants dans les pays en développement, où les banques font défaut, à le suivre dans la réalisation de son projet puis à l'aider à épargner pour qu'il puisse capitaliser. C'est lui donner une chance d'assurer son indépendance financière et de ne plus avoir besoin de dépendre d'une aide extérieure pour vivre. Le modèle, s'il  est bien exécuté, par des organismes non lucratif est très vertueux. 

L'organisme de micro-crédit apprendre en quelque sorte à celui qui apprendre à pêcher à l'autre.

Entrepreneur du Monde intervient un étage au dessus: cette association forme des organismes de micro-crédit et leur apporter de financement.

Donc, en réalisant un don à Entrepreneur du Monde, nous aidons à la multiplication des organismes de micro-crédit qui à leur tour aide à la multiplication des petites entreprises dans le monde.

En quelques sortes, c'est le chaînon manquant de solidarité entre les entreprises des pays développés et les entreprises des pays sous développés.

C'est pourquoi Neodia reconduit ses dons d'année en année.